Kwanzaa pour les débutants

Pour la plupart des gens, Kwanzaa est cette autre fête qui a lieu en même temps que Noël et Hanoucca. Si vous comptez parmi ceux et celles qui ne savent rien d’autre à propos de cette fête, nous sommes ici pour vous aider. Cette fête traditionnelle africaine est axée sur la famille et la paix, au lieu des cadeaux et de la consommation. Croyez-le ou non, il est possible de fêter sans suspendre de vieux bas au-dessus de la cheminée ou d’étaler des aiguilles de sapin partout dans le salon. Ce petit guide vous dira tout ce qu’il faut savoir à propos de Kwanzaa, la dernière fête de l’année :

La petite histoire de Kwanzaa

Vous n’avez probablement jamais associé Kwanzaa au mouvement hippie, mais la fête tire aussi ses origines des années 60. Créée par Maulana Karenga, afin de donner aux Afro-Américains une fête résonant avec leur histoire, leur culture et leur héritage. Le nom de cette fête panafricaine vient de l’expression « matunda ya kwanza » ou, en français, les fruits de la moisson. Cela rappelle probablement plus l’Action de grâce que Noël, mais Kwanzaa est bel et bien célébrée entre le 26 décembre et le 1er janvier. Dans les premiers jours de Kwanzaa, il fallait choisir son camp : Noël ou Kwanzaa. Les règles sont aujourd’hui moins strictes. Vous pouvez célébrer Kwanzaa sous le sapin de Noël, si vous le voulez.

Plus qu’un repas… un festin

L’un des aspects les plus importants de Kwanzaa est la nourriture. Il y aura déjà d’innombrables plats à déguster lors des premiers jours de la fête, mais c’est le 31 décembre qu’il faudra réellement desserrer les pantalons. C’est la veille du Jour de l’an qu’a lieu Kwanzaa Karamu; un festin communautaire partagé en famille et entre amis. Les décorations de rouge, vert et noir sont suspendues de partout, mais c’est la nourriture qui attirera votre attention. Les plats servis lors de ce repas dépendent généralement d’où celui-ci a lieu, et le festin caribéen sera nettement différent de ce que vous dégusterez à table au Libéria ou à Atlanta. Les mets les plus populaires, cependant, comprennent le poulet aux épices jerk, les plantains frits, le chou vert au jambon ou au bacon, les cornilles, le poisson noirci et la tarte aux patates douces. En bref? Venez affamé, car il y aura plus qu’assez à manger au Kwanzaa Karamu. Une autre tradition amusante est Kikombe cha Umoja; la coupe communautaire passée à tous les invités. Si vous êtes chanceux, cette coupe sera remplie de vin. Une très heureuse Kwanzaa à vous!

Quoi de neuf, Rosetta Stone?

La célébration de Kwanzaa laisse présager l’ajout de plusieurs nouveaux mots à votre vocabulaire. Ne vous inquiétez pas. Vous n’aurez pas besoin d’investir dans une nouvelle collection de leçons sur cassette. Il vous faudra tout simplement apprendre quelques expressions, une par jour de la semaine que dure la fête, pour être accepté dans la communauté. Le salut officiel pour chaque jour est « Habari Gani », qui peut être traduit par « Quoi de neuf? » La réponse varie selon le jour :

  • Le 26 décembre : l’unité – « Umoja »
  • Le 27 décembre : l’autodétermination – « Kujichagulia »
  • Le 28 décembre : la responsabilité collective – « Ujima »
  • Le 29 décembre : l’économie coopérative – « Ujamaa »
  • Le 30 décembre : le destin – « Nia »
  • Le 31 décembre : la créativité – « Kuumba »
  • Le 1er janvier : la foi – « Imani »

C’est trop pour vous? Pas grave. Les moins talentueux d’entre nous seront heureux d’apprendre qu’il est parfaitement acceptable de tout simplement souhaiter « Joyeuse Kwanzaa! » Ce qui est bon à savoir après quelques rondes de la coupe communautaire, lorsque les expressions nouvellement acquises se trouvent submergées sous plusieurs gorgées de vin.

Décorer et illuminer

Ça n’est pas parce qu’il manque le père Noël et le gui à Kwanzaa qu’il faut totalement oublier les décorations. L’élément le plus important est la Kinara, un candélabre rappelant la menora et allumé une fois par jour. Des tapis de paille, appelés Mkekas, sont placés sur les tables et sur ceux-ci sont placés des épis de maïs et un bol de fruits.

Kwanzaa est une fête inclusive, et vous pouvez y prendre part, peu importe votre nationalité. Les meilleurs endroits où célébrer, cependant, sont les grandes villes des États-Unis, du Canada, de l’Angleterre, et plus récemment, du Brésil. Vous pouvez bien entendu aller célébrer en Afrique, mais il est agréable de rester à la maison et de célébrer avec les êtres qui nous sont chers.

Avez-vous des conseils pour les gens célébrant Kwanzaa pour la première fois?

Prev Sept points de repère à ne pas manquer à San Francisco
Next Exploration du Royal Mile d’Édimbourg