Oubliez les comportements touristiques habituels. Vous promener dans une ville étrangère, la figure engloutie par une carte, cherchant avec soin dans votre dictionnaire japonais-français les mots qui vous permettront de dire à quelqu’un qu’il vous faut trouver immédiatement une toilette. Laissez le scénario précédent aux débutants. Vous avez mieux à faire. Même si vous n’avez jamais visité Tokyo, vous connaissez quelques phrases de japonais de base et prévoyez utiliser les cartes dans votre téléphone afin d’éviter de vous perdre. Voici quelques astuces qui vous permettront de faire comme les habitants locaux à Tokyo :

Les rythmes de Love TKO

Les autres visiteurs nord-américains tenteront probablement de trouver des bars qui leur rappellent le plus possible leur ville d’origine. Faites le contraire et suivez votre propre chemin – en suivant le rythme des tambours japonais! Le bar Love TKO est l’un des plus populaires auprès des habitants de Tokyo, et il reste inconnu de la plupart des touristes. Deux fois par semaine, les artistes musicaux de la ville y sont présentés, et les inconnus, comme les groupes déjà établis, y jouent devant leurs admirateurs. Commandez quelques verres, installez-vous confortablement et découvrez des groupes à quelques pas de la reconnaissance nationale. Et lorsqu’ils seront connus de tous, vous pourrez dire sans ironie que vous les avez vus avant qu’ils deviennent populaires.

Temples et culture

Bon, « excitant » n’est probablement pas le bon mot pour décrire la visite d’un temple japonais. Les seuls excités que vous y trouverez sont les adolescents en train de se prendre en photo devant divers artéfacts religieux. Vous pourrez, cependant, vous recueillir dans cet endroit sacré, même si vous n’êtes pas adepte de Shinto, la religion japonaise traditionnelle. La visite de Tokyo entend aussi une visite de son patrimoine religieux.

La plupart de ces temples sont des lieux silencieux, dévoués à la méditation; un changement apprécié des cris et des klaxons de la ville. Certains temples, comme celui de Yasukuni à Tokyo, sont dédiés à des personnes qui y ont donné leurs vies. Peu importe votre religion, la visite d’un temple à Tokyo est une expérience qui vous donnera à réfléchir. Qui sait? Peut-être y trouverez-vous la paix intérieure en chemin.

Japonaiseries!

Impossible de passer par Tokyo sans déguster le plus grand nombre de mets locaux possible. Vous y trouverez, bien entendu, les grandes chaînes nord-américaines, comme McDonald et Pizza Hut, mais pourquoi traverser la planète pour manger les mêmes choses qu’à la maison? Préparez-vous à l’aventure et passez chez Tochinoki pour de délicieuses spécialités locales, comme la salade au lotus et au sésame, ou chez Ten-ichi pour des pétoncles et seiches frais.

Si vous vous sentez réellement d’attaque, Namco Namja Town est un parc d’attractions conçu entièrement autour du thème de la nourriture. La plupart des plats sont de qualité cafétéria – ce qui signifie la même chose au Japon qu’au Canada – mais Ice Cream City vaut largement le détour. Vous avez déjà vu passer sur Facebook les listes de crèmes glacées aux parfums étranges? La plupart de celles-ci proviennent du Japon et vous pourrez y goûter ici. Parmi les options les plus intéressantes, on trouve la crème glacée au foie de poulet, à la pieuvre, à la langue de vache et au wasabi. Vos papilles gustatives risquent de ne jamais s’en remettre!

À commencer par les soirées à écouter des groupes locaux à un volume assourdissant, suivi de journées paisibles à vous recueillir dans un temple, vous ressortirez de Tokyo beaucoup plus cultivé que vous y êtes arrivé. Et si vous avez bien fait attention, peut être que personne ne vous demandera « Shusshin wa doka desu ka? » – d’où viens-tu?

Quelles sont vos astuces pour vous fondre dans la masse à Tokyo?